Les Théâtrales de Verfeil 30ème édition Du 10 au 13 novembre 2022 Centre culturel « En Solomiac Verfeil (31)

Appel à candidatures

« Les Théâtrales de Verfeil » c’est un festival annuel qui encadre le 11 novembre et qui fêtera ses 30 ans en 2022. C’est 4 jours de théâtre non-stop dans 2 salles, une programmation la plus variée possible afin de rassembler un large public. Il est ouvert à toutes les compagnies de théâtre amateur (adultes et ados) qui présentent un spectacle abouti. Aucun genre théâtral n’est exclu.

Après l’annulation en 2020 pour des raisons sanitaires, après la délocalisation à Saint Pierre en 2021, Les Théâtrales retrouveront leurs deux salles du centre culturel d’En Solomiac pour un plus grand confort des comédiens, du public et des bénévoles.

Pour candidater, il faut d’abord lire le règlement avant de  remplir la fiche de candidature. Ne pas attendre le dernier moment afin que la candidature puisse être traitée sereinement par le comité de sélection.

Date limite de dépôt des candidatures : 12 juin 2022

Après la date limite de dépôt, une première programmation sera établie et les troupes averties de leur sélection ou de leur mise en liste d’attente. Les troupes sélectionnées devront confirmer leur participation.  En cas de désistement d’une compagnie, il sera fait appel à la liste d’attente. La programmation définitive aura lieu début septembre.

Fiches et dossier d’inscription sont à envoyer à :

Les Théâtrales de Verfeil

Chez Odette Miquel

87, route de la gare

31380 Roqueserière

Ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Renseignements : 0686961475


Coup d’œil sur la 29ème édition.

 

Les Théâtrales de Verfeil se sont achevées le dimanche 14 novembre avec la représentation de 3 pièces courtes de Sacha Guitry magistralement interprétées par la Cie Clair de scène devant une salle bien remplie, attentive et prête à rire.

Le 10 novembre c’était le coup d’envoi ave la Cie toulousaine Pop Hilare qui interprétait la vérité de Florian Zeller et le groupe de jazz « Thêta Swing ». Une ouverture particulièrement réussie devant une salle comble. Un spectacle enlevé qui a beaucoup fait rire le public avant le verre de l’amitié offert par la municipalité de Verfeil. La soirée se révélait prometteuse d’un festival réussi.

Pourtant, les conditions imposées par le report sur les 2 lieux à savoir la salle des fêtes de Saint pierre et la petite salle d’en Solomiac étaient à juste titre un sujet d’inquiétude pour les organisateurs bénévoles. En effet, pour des raisons indépendantes de sa volonté la municipalité de Verfeil ne pouvait accueillir le festival au Centre culturel « En Solomiac » comme d’habitude et nous avait proposé, en accord avec la maire, la salle de Saint Pierre, le village voisin. Saint Pierre, une scène non équipée qu’il avait fallu entièrement habiller et éclairer, pas de loges, une petite cuisine sans four ni plaque de cuisson, pas de salle de restauration, un hall d’accueil petit … le tout éloigné de 4 Kms de la petite salle de Verfeil. Il avait fallu pallier à tout au moyen de barnums prêtés par la Communauté des communes mais installés dans le froid, le vent et la pluie, il fallait servir des repas froids aux troupes, accueillir les spectateurs dans un espace réduit sans pouvoir les installer confortablement autour d’un verre, offrir des loges de fortune aux troupes pour se préparer…enfin, vous l’avez compris des conditions de travail extrêmement difficiles pour les bénévoles et les comédiens. Malgré tout cela, c’était la fête du théâtre, c’étaient des sourires, des plaisanteries, de la bienveillance et de la convivialité. Il faut chaleureusement les remercier tous, bénévoles et comédiens, pour avoir tenu le festival pendant ces 4 jours. Merci aussi aux maires des deux communes et à la Communauté des communes qui nous ont apporté une aide précieuse et soutiennent le festival.

Mais nos remerciements vont aussi au public qui malgré les conditions sanitaires et le report sur les deux lieux a été présent tout au long de ces 4 jours. Grande salle et petite salle ont connu une fréquentation régulière avec des spectacles de qualité.

Un grand moment le samedi soir avec un Cyrano complètement revisité, plutôt rock and roll mais fidèle au texte présenté par la Cie » Le Poil de la Bête », le vendredi soir beaucoup d’émotions avec la troupe en boule de Cahors et leur version de « la réunification des deux Corées » de Pommerat, le jeudi, un départ pour l’aventure avec la Cie toulousaine « de 9 à 11 »et quelle aventure visuelle et imaginative ! N’oublions pas tous les autres jours, 28 spectacles en tout, des textes variés pour plaire à tous les publics : « Tableau d’une exécution » nous a fait frémir, « Deux folies en faux semblants », « du riffifi à Saint Trop « nous ont fait rire, « Deux petites dames vers le nord » nous a émus et fait sourire, « Sœurs » nous a fait réfléchir sur nous-mêmes…Difficile de citer tous les spectacles…il y en avait 28 !

Nous regrettons l’absence des 2 cies prévues au programme « Les comédiens au chariot » avec leur Riquet à la houppe qui, pour des raisons techniques n’ont pu assurer le spectacle, et L’atelier 20-21 avec « La jeune fille et la mort « empêchés de venir par la maladie. 2 spectacles qu’il a fallu remplacer à la dernière minute et saluons pour leur disponibilité les deux troupes « l’Aile bleue » et la « Cie d’Edwige » qui nous ont permis de pallier à ces deux absences.

Il faut tout de même s’incliner devant le talent de nos jeunes qui nous ont ravis par la qualité de leur travail et leur engagement. Ce sont les ados de la Belugo qui ont à la manière de Molière rendu hommage à nos soignants, les jeunes de L’atelier Art-en Ciel qui, avec les adultes, nous ont fait réfléchir sur notre adolescence ,les jeunes du Gers entrainés par Françoise Anton qui ont été au rendez-vous pour nous faire patienter entre deux spectacles, , Les Zénergumènes qui nous ont amené auprès des migrants, un engagement que nous avons voulu saluer en décidant que la recette du spectacle « Djibi, Oli et les autres,… les Amis Grands » sera utilisée pour l’achat de fournitures scolaires par l’association d’aide aux jeunes migrants ANRAS ( aide et protection des familles , Toulouse.) Un grand merci et bonne continuation à tous ces jeunes talents et à leur professeur.

Les enfants se sont régalés devant les 2 spectacles « Roule caillou » et « la petite musique » de Makao, un spectacle de théâtre d’ombres .Comme toujours enchantés ils ont pu manier les marionnettes, voir l’envers du décor et parler avec les comédiennes.

Le groupe lecture de la FNCTA nous a présenté quelques extraits de pièces d’auteurs contemporains mais il faut dire que le festival découpé en deux ‘a guère favorisé ces moments d’intermèdes que nous avions programmés car le public ne pouvait rester entre deux pièces vu les conditions offertes et la distance entre les deux lieux.

En un mot, un festival réussi malgré de mauvaises conditions. Un grand merci au public qui nous est resté fidèle, aux troupes qui ont cru à ce festival après l’annulation de 2020, aux bénévoles qui l’ont imaginé et réalisé !

Le dimanche soir, après 4 jours de présence la fatigue se faisait sentir mais le sentiment d’avoir réussi était bien présent.

Merci à toutes les Compagnies et plus particulièrement à celles qui sont venues de loin.

Après le festival beaucoup nous ont écrit pour témoigner de leur satisfaction. Voilà un témoignage :

« Merci de votre écoute, de votre gentillesse, et de votre regard bienveillant. Merci pour la restauration, cette belle scène, le chauffage et les petites attentions. Merci de votre souplesse, de votre capacité d'adaptation. »

Et un spectateur : « Que de bons moments ! Autant aves les ados de « La girafe et le raton laveur » qu’avec les grands de « le pire ce sont les nuits »… j’attends la suite avec gourmandise »

Place à la 30 ème édition !